Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Sin City

Sin City est un polar fantastique américain de Frank Miller, Robert Rodriguez et Quentin Tarantino sorti le 01 juin 2005, basé sur une série de comics éponyme de Frank Miller.

Sin City 1

 

Synopsis

 

Ce film retrace l'itinéraire de trois personnages dans une ville rongée par le crime : Marv, un colosse tout juste sorti de prison ; Dwight, un homme à femmes au passé trouble, et Hartigan, l'un des seuls policiers intègres de la ville.
Marv cherche à venger la mort de celle qui lui a offert la plus belle nuit de sa vie : une prostituée de luxe nommée Goldie.
Dwight veut protéger une jeune serveuse avec qui il flirte, de son ancien petit ami, un dangereux chef de bande.
Hartigan, un flic proche de la retraite, sauve une petite fille des griffes d'un violeur. Il l'abat de plusieurs balles, le réduisant à l'état de légume. Mais son geste lui vaudra de gros problèmes, le violeur étant le fils d'un sénateur corrompu qui voudra se venger.
Certains ont soif de vengeance, d'autres recherchent leur salut.

 

Sin City 2

 

Sin City 4

 

Sin City 5

 

Sin City 3

 

Sin City 6
 

Mon avis

 

Malgré un casting surprenant et de grands noms derrière la caméra, Sin City n'est vraiment pas à la hauteur du buzz fait à l'époque. Certes l'univers adopté pour le film doit être visiblement identique à la bande dessinée et c'est assez original, mais l'histoire en elle-même est trop confuse et compliquée, aucun lien explicite (voir implicite) n'est développé entre chaque protagonistes et les 3 histoires exposées dans le film.

 

 

Scénario / Histoire :

2/5

Image / Effets spéciaux :

2/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

12/20

 

 

Fiche technique

 

 

Titre :

Sin City

Réalisation :

Robert Rodriguez et Frank Miller, ainsi qu'une participation de Quentin Tarantino

Scénario :

Frank Miller

Producteurs :

Elizabeth Avellan, Frank Miller et Robert Rodriguez

Production : D

imension Films, Troublemaker Studios et Miramax Films

Musique :

John Debney, Graeme Revell et Robert Rodriguez

Photographie :

Robert Rodriguez

Montage :

Robert Rodriguez

Décors :

David Hack

Costumes :

Nina Proctor

Pays d'origine :

États-Unis

Budget :

45,50 millions de dollars

Genre :

Action, thriller

Durée :

124 minutes

Date de sortie :

1er avril 2005 (États-Unis)

1er juin 2005 (France)

 

 

Distribution

 

 

Bruce Willis :

Hartigan

Mickey Rourke :

Marv

Jessica Alba :

Nancy Callahan, adulte

Benicio del Toro :

Jackie Boy

Clive Owen :

Dwight

Jaime King :

Goldie/Wendy

Brittany Murphy :

Shellie

Carla Gugino :

Lucille

Josh Hartnett :

le tueur

Devon Aoki :

Miho

Alexis Bledel :

Becky

Elijah Wood :

Kevin

Michael Madsen :

Bob

Powers Boothe :

senateur Roark

Rutger Hauer :

le cardinal Roark

Jude Ciccolella :

le commissaire Liebowitz

Rick Gomez :

Monsieur Shlubb

Jeff Schwan :

Tommy

Rosario Dawson :

Gail

Nick Stahl :

Roark Jr, le « Yellow Bastard »

Michael Clarke Duncan :

Manute

Frank Miller :

le prêtre

Makenzie Vega :

Nancy Callahan, à 11 ans

Marley Shelton :

la cliente

Clark Middleton :

Schutz

Nicky Katt :

Stuka

 

 

Autour du film

 

Sin City est l'adaptation sur grand écran de la bande dessinée écrite et dessinée par Frank Miller : Sin City, un univers sombre peuplé d'individus plus déjantés les uns que les autres.

 

Le scénario du film est inspiré de trois histoires emblématiques de Sin City, les tomes 1, 3 et 4 : Sin City (The hard goodbye), Cet enfant de salaud (That Yellow Bastard) et Le Grand Carnage (The Big Fat Kill).

 

Quentin Tarantino, grand ami du réalisateur, a accepté de tourner une scène du Grand Carnage, contre un cachet symbolique d'un dollar. Échange de bons procédés puisque Robert Rodriguez avait composé la musique de Kill Bill : Volume 2 pour la même somme. La décision de faire figurer Frank Miller au générique en tant que co-réalisateur a forcé Robert Rodriguez à quitter la Directors Guild of America, ce qui lui a fait perdre le droit de réaliser le film John Carter from Mars, d'après Edgar Rice Burroughs, pour lequel il avait pourtant signé.

 

Le film a été classé R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) aux États-Unis, interdit en salle aux moins de douze ans en France et 16 ans et plus au Québec, sans doute en raison de ses scènes de tortures parfois assez dures.

 

Sin City est visuellement très fidèle au comics dont il est l'adaptation, dans un noir et blanc retravaillé numériquement et rehaussé par moments de quelques touches de couleurs. L'action est constamment outrée, ce qui permet au spectateur de se détacher un peu du spectacle de violence qui lui est présenté.

Les Guignols de l'info ont fait une interpretation de Sin City: Droite City

 

Depuis ses débuts en tant que réalisateur avec El Mariachi, Robert Rodriguez occupe de nombreux postes sur chacun de ses films. Pour Sin city, l'Américain ne déroge pas à la règle puisqu'il est à la fois le réalisateur, le scénariste, le producteur, le directeur de la photographie, l'un des compositeurs de la bande-originale et le chef monteur du long-métrage. Soit six postes pour un seul homme !

 

L'intégralité des séquences mettant en scène les acteurs de Sin city ont été tournées devant un écran vert, à l'instar de Capitaine Sky et le monde de demain. Les extérieurs de ce long-métrage tourné avec des caméras numériques Haute-Définition ont ensuite été ajoutés indépendamment, au stade de la post-production.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article