Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Grand Prix du Brésil - Résumé

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant le circuit en cliquant ICI.

Grille de départ:


Pos.

Pilote

Equipe

Temps

1

Felipe Massa

Ferrari

1’12’’368

2

Jarno Trulli

Toyota

1’12’’737

3

Kimi Raikkonen

Ferrari

1’12’’825

4

Lewis Hamilton

McLaren Mercedes

1’12’’830

5

Heikki Kovalainen

McLaren Mercedes

1’12’’917

6

Fernando Alonso

Renault F1 Team

1’12’’967

7

Sebastian Vettel

Scuderia Toro Rosso

1’13’’082

8

Nick Heidfeld

BMW-Sauber

1’13’’297

9

Sébastien Bourdais

Scuderia Toro Rosso

1’14’’105

10

Timo Glock

Toyota

1’14’’230

11

Nelson Piquet Jr

Renault F1 Team

1’12’’137

12

Mark Webber

Red Bull Racing

1’12’’289

13

Robert Kubica

BMW-Sauber

1’12’’300

14

David Coulthard

Red Bull Racing

1’12’’717

15

Rubens Barrichello

Honda Racing Team

1’13’’139

16

Kazuki Nakajima

Williams F1 Team

1’12’’800

17

Jenson Button

Honda Racing F1 Team

1’12’’810

18

Nico Rosberg

Williams F1 Team

1’13’’002

19

Giancarlo Fisichella

Force India

1’13’’426

20

Adrian Sutil

Force India

1’13’’508

 

Temps forts de la course:

1er tour: A la fin du tour de formation, Kubica entre aux stands. A l'extinction des feux, les pilotes s'envolent. Ils s'engouffrent dans le premier virage, un gauche serré. Massa, Trulli, Raïkkonen et Alonso partent sans problème. A l'arrière, un accrochage entre Coulthard et Piquet oblige les commissaire de course à brandir le drapeau jaune.


 

2ème tour: Les pilotes effectuent la fin de leur premier tour sous régime de drapeau jaune. Le temps aux équipes de commissaires de nettoyer la piste des débris des deux bolides accidentés...


3ème tour : David Coulthard quitte son baquet et salue les spectateurs. C'est une fin de carrière plutôt triste pour le sympathqie pilote écossais. Pendant ce temps là, Fisichella effectue son premier arrêt aux stands.


 

4ème tour : La safety car est toujours en piste mais a éteint ses phares, synonyme de départ imminent. Les pilotes restent derrière en attendant le nouveau départ. Piquet, à son tour, quitte son baquet et salue le public en rentrant vers son stand.

13ème tour : Derrière Massa, le duel est total entre Raïkkonen et Trulli qui sont en pleine bagarre. A l'arrière, Button et Rosberg s'arrêtent pour changer de pneus. Des pneus secs évidemment.

17ème tour : Fisichella résiste à Hamilton. Impossible pour le pilote McLaren de dépasser le pilote Force India. La raison, Fisico est en pneus tendre

18ème tour : Lewis Hamilton s'offre le scalp de Fisichella. Le pilote anglais est désormais 5e et virtuellement champion du monde !


21ème tour : Pour le gain de la 8e position, Trulli dépasse de manière musclée Sébastien Bourdais. Dans l'affaire, le pilote manceau s'écarte de la trajectoire et passe dans l'herbe. Il rétrograde en 13e position.


    

29ème tour : Grand bénéficiaire de l'arrêt de Vettel, Hamilton gagne une place. Il est désormais 4e.


34ème tour : La McLaren de Lewis Hamilton est soumise à de nombreux blocages de roues dans les virages tournant à gauche. Un signe de déséquilibre ?


42ème tour : A trente tours du terme de ce GP, les positions sont les suivantes : Raïkkonen, Massa, Vettel, Alonso, Kovalaïnen, Alonso, Trulli et Heidfeld.


45ème tour : A l'arrière de la course, Button dépasse son équipier Barichello, étrangement lent.


 

46ème tour : Lewis Hamilton roule dans de très bons temps. Il est régulièrement en dessous de 1'15''. Un rythme de champion du monde !!!


48ème tour : A l'entame du 48e tour, Felipe Massa est confortablement installé aux commandes de ce GP. Si la victoire lui semble désormais acquise, il doit, pour le moment, s'incliner d'un petit point au classement général des pilotes.


53ème tour : Les positions semblent désormais figées en tête de course. Il n'y a plus qu'à espérer une petite averse d'ici la fin de course pour relancer le suspense.


54ème tour : Hamilton doit se "contenter" de cette 4e place. Un sacrifice pour ce bouillonnant pilote britannique... d'une certaine manière, les leçons de 2007 auront portés ses fruits.


56ème tour : Le team manager de Renault indique à Alonso que la pluie est imminente !     

59ème tour : Il pleut... quelques gouttes. Les spectateurs s'habillent et enfilent leurs imperméables.


62ème tour : La bagarre pour la 2e place est imminente. Raïkkonen est désormais à moins de 2'' de Fernando Alonso.


67ème tour : Hamilton et Vettel stoppent à leur tour aux stands. Massa est toujours en piste. Incroyable fin de course !


 

68ème tour : Massa s'arrête à son tour et chausse des pneus pluie. La tension est à son comble ! Il reste en tête. Hamilton est toujours 5e et donc champion virtuel. Vettel est dans les roues de Lewis Hamilton. Il y a moins d'une seconde d'écart entre les deux hommes. Si Vettel passe, Hamilton perd son titre virtuel...

69ème tour : Kubica, à un tour, s'immisce dans la bagarre. Dans l'intervalle, Vettel passe Hamilton. Hamilton est 6e.


70ème tour : Vettel, un as sous la pluie, prend le large. Hamilton est en train de tout perdre...Incroyable scénario !!!


71ème tour : Sur la ligne d'arrivée, Massa passe en vainqueur. Il est suivi par Alonso, Raïkkonen, Vettel et Hamilton. Glock, longtemps en 4e position, a perdu du terrain dans le dernier tour et ne prend que la 6e place. Hamilton, avec ces 4 points, est donc champion du monde...


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
quel grand prixquand vettel a doublé hamilton j'ai fait des bonds (pas trop compris cette détermination de l'allemand pour doubler l'anglais, à moins de considérer qu'il voulait remercier toro rosso pour son dernier grand prix avant d'aler chez Red Bull)mais bon le sort a été clément avec hamilton dans le dernier toura star is born
Répondre