Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Le Silence des agneaux

Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs) est un film américain, réalisé par Jonathan Demme sorti en 1991. Le film est l'adaptation du deuxième opus d'une tétralogie écrite par Thomas Harris, les trois autres romans ayant aussi été transposés au cinéma : Dragon rouge (Red Dragon) se déroule avant Le Silence des agneaux, Hannibal en est la suite et Hannibal Lecter : les origines du mal (Hannibal Rising), comme son nom l'indique, revient sur les causes du cannibalisme chez Hannibal adolescent.

En 1986, une première adaptation de Dragon rouge fut distribuée sous le titre Le Sixième Sens (Manhunter).



 


 

Synopsis

 
Un serial killer terrorise l'est des Etats-Unis. Toutes ses victimes sont des femmes, qu’il dépèce après les avoir tuées. Surnommé Buffalo Bill par les services de police, il reste introuvable. Jack Crawford, responsable des études du comportement au FBI, confie une délicate mission à une étudiante inexpérimentée, Clarice Starling. Pour comprendre le tueur, elle doit demander de l’aide à un autre psychopathe, le docteur Hannibal Lecter.







Mon avis

 
Superbement interprété par Anthony Hopkins et Jodie Foster, une ambiance glauque et angoissante, des dialogues et des faces à faces mémorables autour d'une intrigue morbide et passionnante, le Silence des Agneaux est un film culte...

 
Fiche technique

 

Titre :

Le Silence des agneaux

Titre original :

The Silence of the Lambs

Réalisation :

Jonathan Demme

Scénario :

Ted Tally, d'après le roman de Thomas Harris

Producteurs :

Kenneth Utt, Edward Saxon, Ronald M. Bozman

Production :

Orion Pictures Corporation

Photographie :

Tak Fujimoto

Musique :

Howard Shore

Décors :

Kristi Rea, Karen O'Hara

Costumes :

Colleen Atwood

Montage :

Craig McKay

Pays d'origine : 

États-Unis

Genre :

Thriller, policier

Durée :

118 minutes

Dates de sortie :

30 janvier 1991 aux États-Unis

10 avril 1991 en France

 
Distribution

 

Jodie Foster :

Clarice Starling

Anthony Hopkins :

Hannibal Lecter

Scott Glenn :

Jack Crawford

Ted Levine :

Jame Gumb « Buffalo Bill »

Anthony Heald :

le docteur Frederick Chilton

Diane Baker :

le sénateur Ruth Martin

Kasi Lemmons :

Ardelia Mapp

George A. Romero :

l'agent du FBI à Memphis

Chris Isaak :

un soldat du commando

Brooke Smith :

Catherine Martin

Frankie Faison :

Barney

Lawrence T. Wrentz :

l'agent Burrows

Don Brockett :

le psychopathe amical

Stuart Rudin :

Miggs

 
Récompenses

 
Le Silence des Agneaux fait partie des rares films à avoir reçu les 5 principaux Oscars à Hollywood avec Vol au-dessus d'un nid de coucou et New York-Miami.

 
Oscars du cinéma 1991 :

 
Victoires

Oscar du meilleur film aux producteurs Edward Saxon, Kenneth Utt et Ronald M. Bozman

Oscar du meilleur réalisateur à Jonathan Demme

Oscar de la meilleure actrice pour Jodie Foster

Oscar du meilleur acteur pour Anthony Hopkins

Oscar du meilleur scénario adapté pour Ted Tally

 
Nominations

Oscar du meilleur montage

Oscar du meilleur son

 
Saturn Awards – Lauréats 1991 :

Meilleur film d'horreur

Meilleur acteur : Anthony Hopkins

Meilleurs maquillages : Carl Fullerton et Neal Martz

Meilleur scénariste : Ted Tally

 
Autour du film

 
Pour le rôle de Clarice Starling, Jonathan Demme avait d'abord pensé à Michelle Pfeiffer avec laquelle il venait de tourner Veuve mais pas trop (Married to the Mob, 1988). Mais elle a refusé à cause de la violence du film. Jodie Foster, s'étant déjà rapprochée du scénariste Ted Tally qui lui a dit « Je suis en train d'écrire un rôle pour vous », est allée voir Jonathan Demme pour le convaincre de lui donner le rôle. Demme, voyant venir vers lui sa petite silhouette farouchement déterminée, a confié à Tally : « Clarice, c'est elle.

 
La tête de mort qui figure sur le dos du fameux papillon de l'affiche est tirée de la photographie de Philippe Halsman représentant Salvador Dalí devant une tête de mort faite de corps de femmes.

 
Ted Levine, qui interprète Buffalo Bill est né à Bellaire, dans l'Ohio. Buffalo Bill, quant à lui, vit et est tué à Belvédère, dans l'Ohio...

 
Afin de réduire la tension amenée par le sujet du film, les équipes technique et artistique ont tenu à rendre l'atmosphère sur le plateau la plus légère et la plus détendue possible, avec des jeux et des blagues en continu.

 
La seule incohérence du film, selon les agents du FBI dépêchés auprès de la production, réside dans le fait qu'une stagiaire (Starling) se retrouve sur une mission aussi délicate et dangereuse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> <br /> Je n'ai jamais vu le film (trop froussarde pour) mais je viens tout juste de terminer le livre : je dois dire que je suis assez étonnée, mais je n'ai pas eu peur une seule seconde ! Bizarre,<br /> n'est ce pas ? ! (surtout quand on me connait un peu...). Du coup, je ne sais pas si c'est un bon point (j'ai bien dormi la nuit), ou non (après tout, je m'étais préparée psychologiquement à<br /> avoir peur)...<br /> <br /> Mais bon, j'ai beaucoup aimé l'histoire et les personnages. Ils sont attachants, complexes, très intéressants.<br /> Je crois que je vais peut-être même regarder le film, mais c'est certain que je vais lire d'autres livres de Thomas Harris !<br /> <br /> D'ailleurs, si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur le livre sur mon blog...<br /> Joli article, je reviendrais ;)<br /> Bonne continuation !!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Merci pour le com... je vais aller voir ça de suite !!!<br /> <br /> <br /> Le film est vraiment génial... je te le conseille<br /> <br /> <br /> <br />
N
Je l'ai vu mais le monde de violence et surtout du mal dans ce film est tel que le malaise était accroché à moi bien après la fin...
Répondre
S
"je renifle ta chatte"...réplique devenue célèbretrès grand filmsuperbe histoire, très bons acteurs, du gore, du suspense etc...chapeau séb pour la chronique
Répondre