Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Driven

Driven est un film américain réalisé par Renny Harlin, sorti en 2001.
undefined


Bande Annonce Driven VOST envoyé par Sebiwan67

 

Synopsis

 

Depuis plusieurs années, Joe Tanto essaie d'oublier - ses erreurs, les opportunités ratées, le talent gaspillé, et surtout l'accident qui a failli coûter la vie à lui et à un autre pilote de course. Mais chaque jour, la douleur et les cicatrices lui rappellent la prometteuse carrière qu'il a laissé tomber.

Lorsque Carl Henry propriétaire, lui offre de retourner derrière le volant, Joe accepte sans hésiter cette seconde chance. Carl y met une condition; Joe doit aider une jeune recrue prometteuse, Jimmy Bly, à reprendre ses échelons perdus.

C'est la dernière chance de Joe de revenir en piste, au prix de la victoire d'un autre...

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

Mon avis

Film plutôt bien fait dans le sens où il y a beaucoup d'action et de belles mécaniques !!! Pas mal d'effets spéciaux bien réussis. Une bande son qui met tout de suite dans l'ambiance. Je regrette que le film n'ai pas eu pour objet la Formule 1 (qui était prévu dès le départ) car le monde de l'indy-car n'est pas bien connue du public français je pense (bien que maintenant les chaînes du câble et du net permettent d'accéder à de nombreux programmes sportifs américains). Il y a des moments réalistes et d'autres un peu superflus ou impensables.
C'est un film qui aurait pu faire encore sensation s'il avait été moins bâclé (surtout au niveau du jeu des acteurs). Mais il reste un bon film.

 

Fiche technique

 

Titre :                  Driven

Réalisation :          Renny Harlin

Scénario :             Sylvester Stallone

Producteurs :         Renny Harlin, Elie Samaha, Sylvester Stallone,

Rebecca Spikings, Tracee Stanley, Don Carmody,

Kevin King et Andrew Stevens

Production :          Warner Bros

Budget :                91 millions de dollars

Musique :              BT, Rob Dougan et Diane Warren

Photographie :        Mauro Fiore et Maurice K. McGuire

Montage :              Steve Gilson et Stuart Levy

Décors :                Charles Wood

Costumes :             Mary E. McLeod

Pays d'origine :      États-Unis

Genre :                  Action

Durée :                 116 minutes

Dates de sortie :    27 avril 2001 Etats-Unis

11 juillet 2001 France

 

Distribution

 

Sylvester Stallone :        Joe Tanto

Burt Reynolds :               Carl Henry

Kip Pardue :                    Jimmy Bly

Stacy Edwards :              Lucretia Clan

Til Schweiger :               Beau Brandenburg

Gina Gershon :                 Cathy Heguy

Estella Warren :             Sophia Simone

Cristián de la Fuente :     Memo Moreno

Brent Briscoe :                Crusher

Robert Sean Leonard :     Demille Bly

Verona Feldbusch :          Nina

Jasmin Wagner :             Ingrid

John Della Penna :           Team Manager

 

Autour du film

 

Initialement, le film devait avoir pour cadre le championnat du monde de Formule 1. A la fin des années 1990, il était d'ailleurs courant d'apercevoir Sylvester Stallone sur les Grands Prix, nouant des contacts avec Bernie Ecclestone (le grand argentier de la F1, dont l'accord est indispensable pour utiliser des images de F1) et certains pilotes (notamment Jean Alesi). Mais le projet capota, obligeant Stallone à se replier sur le championnat CART en Amérique du Nord.

 

Le personnage de Carl Henry (le directeur d'équipe handicapé par Burt Reynolds) est inspiré de Frank Williams, figure du monde de la F1, cloué dans une chaise roulante depuis un accident de la circulation survenu en 1986.

 

Le tournage s'est déroulé du 6 juillet à octobre 2000 à l'EuroSpeedway Lausitz (Allemagne), Gold Coast (Australie), Hamilton, Montréal, Toronto, Uxbridge, Vancouver (Canada), Chicago, Detroit, Homestead-Miami Speedway, Long Beach (États-Unis) et Twin Ring Motegi (Japon).

 

À noter, les apparitions de Jean Alesi, Patrick Carpentier, Christian Fittipaldi, Juan Pablo Montoya et Paul Tracy dans leurs propres rôles.

 

Distinctions

 

Prix du plus mauvais second rôle féminin pour Estella Warren, ainsi que nominations aux prix du plus mauvais film, plus mauvais réalisateur, plus mauvais scénario, plus mauvais seconds rôles masculins (Burt Reynolds et Sylvester Stallone) et plus mauvais couple (Burt Reynolds et Sylvester Stallone), lors des Razzie Awards 2002.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
ben moi chuis pas trop cinéphile ! à part les bronzés ??? bizousvalérie qui c'est retrouvée avec des cheveux roses ????
Répondre
C
je l ai deja vu a+ sur le blog de cristobal
Répondre