Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Alien - Le huitième passager

 

Alien (auparavant traduit par Alien, Le huitième passager), est un film britannique réalisé par Ridley Scott, sorti en 1979. C'est le premier film de la saga d'Alien.

 


Alien-1-6.JPG

L'accroche du film est "Dans l'espace, personne ne vous entend(ra) crier".

 

 

L’histoire

 

Dans le futur, un vaisseau commercial transportant du minerai se dirige vers la terre.

Alien-1-13.JPG

C’est alors qu’un appel d’origine inconnu fut intercepté. 
Les 7 passagers furent réveillés par l’ordinateur de bord : " maman ". 


Après s’être aperçu qu’ils n’étaient pas dans leur galaxie, le chef alla interroger l’ordinateur. Il revint plus tard afin d’expliquer pourquoi ils n’étaient qu’à mi-chemin. Un message non décrypté venait d’une planète proche. Sous peine de suppression de leur prime l’équipage partit enquêter sur LV426, la première et dernière expédition. 

Alien-1-14.JPG

Ils pénétrèrent dans un vaisseau où ils virent le cadavre d’une forme de vie. 

Alien-1-18.JPG

Cet être à l’abdomen transpercé était sans aucun doute un passager du vaisseau dans lequel se trouvaient Kane, Lambert et Dallas
Dans un niveau inférieur, Kane entra dans une salle immense où se trouvaient des dizaines d’œufs. Une forme de vie se manifestait à l’intérieur d’un cocon et il finit par s’ouvrir. 

Alien-1-12.JPG Alien-1-1.JPG

A l’instant où Kane se pencha par-dessus, un spécimen s’accrocha a son visage. 
Pendant se temps dans le Nostromo, Ripley décrypta une partie du message qui avait l’air d’un avertissement et non d’un S.O.S comme ils l’avaient cru. 

Plus tard, Dallas et son expédition arrivèrent dans le sas du vaisseau. 
Mais à cause d’une procédure de quarantaine, Ripley ne laissa pas entrer les trois personnes encore dans le sas mais l’officier scientifique le leur permetra. 

Dans le laboratoire, Dallas et Ash retirèrent la combinaison de Kane


Ils tentèrent de retirer la bête mais elle s’accrochait et rien ne pouvait apparemment la décoller et quand ils essayèrent de la couper, le sang du spécimen se révéla en fait être de l’acide. Et le liquide traversa plusieurs niveaux de la coque du vaisseau. 

Plus tard la bête se détacha toute seule mais pendant " la pause déjeuner " un monstre jaillit du ventre de Kane après une courte durée d’agonie. 


Son corps fut envoyé dans l’espace puis la chasse commença, mais les passagers du Nostromo pensaient chasser un monstre de la taille de celui qui était sorti du corps de Kane


Un nouveau problème se posa. L’alien a mué en quelques heures et est devenue plus grand qu’un homme et dangereux. 

Alien-1-9.JPG

Il attaqua Brett alors qu’il cherchait le chat " Jones ". Sa capacité à se déplacer rapidement, silencieusement et dans des endroits étroits, tels que des conduits d’aération, font de lui un prédateur redoutable. 

Alors, un plan devant servir à l’envoyer dans l’espace, se monta. Fermant les bons sas au moment qu’il faut, cela devait les débarrasser du monstre. Dallas pénétra dans les conduits d’air muni d’un lance-flamme. Lambert le voyait sur son écran de contrôle. 
Elle captait les mouvements. Puis le monstre se manifesta, en une minute, le chef croisa sa trajectoire et en paiera de sa vie. 


La tension monta d’un niveau de plus (assez pour entraîner une dispute). Ripley, devenue commandant de bord, donna les ordres: en gros ça donne çà : 
« Lambert ferme ta gueule. Parker va recharger le lance-flamme, Ash ? Tu as une suggestion ? ». 

Alors que Ripley interrogea Maman pour obtenir des conseils afin de se débarrasser de l’alien, elle découvrit que la priorité était de ramener l’étranger sur terre, l’équipage pouvait être sacrifié. 


Ash arriva et dit " il y a une explication à tous ça, tu sais ?". 
Tout de suite après, le scientifique agressa Ripley avec une violence extraordinaire pour un homme de sa carrure. Alors Parker et Lambert arrivèrent. 
L’homme lui arracha la tête à coup d’extincteur. Il se révéla que l’officier de bord scientifique était un robot qui ne pouvait être envoyé que par la " compagnie ". 

Alien-1-20.JPG

L’équipage est désormais réduit à trois personnes. 
Ils décidèrent de s’enfuir par la navette de secours. 

C’est alors que Lambert et Parker se firent attaqués par le monstre qui ne leur laissa aucune chance. 


Ripley s’enfuie toute seule dans la navette mais l’alien s’y était introduit avant elle. Elle l’envoya dans l’espace en ouvrant le sas de compression après avoir enfiler une combinaison.

 

Fiche technique

 

Titre :                  Alien - Le huitième passager

Titre original :      Alien

Réalisation :          Ridley Scott

Scénario :             Dan O'Bannon et Walter Hill

Production :           Gordon Carroll, DAvid Giler, Walter Hill et Ivor Powell

Budget :                11 millions de dollars

Musique :              Jerry Goldsmith

Montage :              Terry Rawlings, Peter Weatherley

Décors :                Michael Seymour

Pays d'origine :      Royaume-Uni

Genre :                  Science-fiction, horreur

Durée :                 117 minutes

Dates de sortie :    25 mai 1979 (États-Unis)

6 septembre 1979 (Royaume-Uni)

12 septembre 1979 (France)

 

 

Récompenses

 

Oscar des meilleurs effets spéciaux en 1980
Trois
Saturn Award dans les catégories Meilleur réalisateur, Meilleure actrice dans un second rôle (Veronica Cartwright) et Meilleur film de science-fiction.

 

Distribution

 

Sigourney Weaver (VF : Tania Torrens) :               Lieutenant Ellen L. Ripley

Tom Skerritt (VF : Jean Roche) :                           Capitaine A.J. Dallas

Veronica Cartwright (VF: Monique Thierry) :         J.M. Lambert

Harry Dean Stanton (VF: Alain Dorval) :               S.E. Brett

John Hurt (VF: Bernard Murat) :                          G.W. Kane

Ian Holm (VF: Jacques Thébault) :                        Officier Ash

Yaphet Kotto (VF: Georges Aminel) :                     J.T. Parker

Bolaji Badejo :                                                     l'Alien

Helen Horton (VF: Perette Pradier) :                     voix de Maman

 

Autour du film

 

La maquette utilisée pour filmer le vaisseau lorsque celui-ci se déplace dans l'espace mesurait plus de 2m40 de long. Quant aux décors intérieurs, ils furent réalisés aux studios Shepperton.

 

Le personnage de Ripley était un homme à l'origine.

 

Meryl Streep avait été approchée pour interpréter Ripley

 

C'est Veronica Cartwright qui devait interpréter le rôle de Ripley à l'origine mais c'est Sigourney Weaver qui fut finalement retenue par les producteurs car son physique était plus androgyne.

 

En psychanalyse, on peut identifier l'Alien au ça (la pulsion animale) et l'ordinateur — Maman — au surmoi (l'interdit, la loi). Le Nostromo, tiraillé entre les deux, mais les englobant tous à la fois, représenterait peut-être le moi.

 

Giger, le père d'Alien

 

L'artiste d'origine suisse H.R. Giger a réalisé seul le design de la créature d'Alien, le huitième passager, considérée aujourd'hui comme une oeuvre d'art à part entière.

HR-GIGER.JPG

Pour la créature, Giger s'est inspiré d'un mélange de fragments organiques avec des pièces mécaniques. La maquette a été ainsi conçue avec de vrais ossements assemblés avec de la plasticine sur des tuyaux et des pièces de moteur. Cette nouvelle forme d'art contemporain sera nommée par ses soins la "biomécanique".

 

Une révélation : Sigourney Weaver

 

Jusque-là alors encore totalement inconnue du grand public (ce n'était que son troisième film, et son premier rôle, dans Manhattan ne dépassait pas les six secondes), Sigourney Weaver fut la grande révélation d'Alien, le huitième passager. Elle essaiera néanmoins de s'éloigner régulièrement du rôle d'Ellen Ripley tout au long de sa carrière, bien qu'elle admette tout devoir à ce personnage mythique du cinéma fantastique.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
C'est le premier film qui m'a fichu la trouille... Il est terrible.
Répondre